osteopathe chirol jonquieres vaucluse

Les Déformations Crâniennes – Bébé a la tête plate !!

Vous avez dit “déformations crâniennes” ?

Les déformations crâniennes sont des asymétries architecturales cranio faciales, c’est-à-dire que cela peut toucher le crâne et/ou la face.

Il existe 2 catégories de déformations :

  • Les déformations crâniennes synostosiques : ou appelé craniosténose. Une synostose est une fermeture prématurée d’une ou plusieurs sutures du crâne. Imaginez que le crâne est fait de différentes pièces de puzzle, et que 2 pièces sont soudées. Bien heureusement cela est peu fréquent mais lorsque cela arrive le développement du cerveau de bébé est gêné. Dans ce cas la prise en charge est chirurgicale.
  • Les déformations crâniennes non synostosiques : déformation qui n’est pas la conséquence d’une fusion prématurée d’une suture, mais plutôt dues à des contraintes mécaniques et fonctionnelles. Dans ce cas il y a souvent l’adoption d’une position préférentielle par le nourrisson durant son sommeil.

 

Les différentes déformations crâniennes sans synostose.

deformation cranienne

 

Qu’est-ce que la plagiocéphalie ?

La plagiocéphalie positionnelle (non synostosique) vient du grec « plagios » qui veut dire oblique et de « kephalê » qui veut dire tête. Elle correspond à une déformation crânienne survenant chez l’enfant pendant la grossesse, au moment de l’accouchement ou plus souvent dans les premières semaines de vie. Elle se caractérise chez le bébé par la présence d’un aplatissement asymétrique, sur l’arrière ou le côté de la tête, parfois se répercute  sur la face. La plagiocéphalie est souvent associé à un torticolis.

Il faut savoir que ces déformations du crâne sont assez complexes. Elles ne se limitent pas à un simple aplatissement occipital (partie arrière de la tête). La tête prend une forme de parallélogramme avec une perte de symétrie du crâne (aplatissement d’un côté et bombement de l’autre), perte de l’alignement des oreilles, bombement du front, …

 

 

Qu’est-ce que la brachycéphalie ?

La brachycéphalie vient du grec « brakhus » qui veut dire court, et de « kephalê » qui signifie tête. Elle correspond à une déformation crânienne survenant chez l’enfant pendant la grossesse, au moment de l’accouchement ou plus souvent dans les premières semaines de vie. Elle se caractérise chez le bébé par la présence d’un aplatissement de tout l’arrière de la tête, avec une tête large et peu profonde. Parfois est associé à une plagiocéphalie.

Qu’est-ce qu’une dolichocéphalie ?

La dolichocéphalie vient du grec « dolikhos », long, allongé » et « kephalê », tête. Elle correspond à une déformation crânienne se caractérisant par un crâne plus long et plus étroit. Ce type de déformation moins fréquent que la plagiocéphalie ou la brachycéphalie se retrouve chez les bébés passant beaucoup de temps en position de siège intra-utérin, dans les services de réa-néonatale (prématurés), ou en position latérale prolongée.

Quels sont les causes possibles des déformations crâniennes?

Selon les études, différentes causes semblent suspectées comme favorisant l’apparition et le développement de déformation positionnelle :

  • Cause in utéro : position fœtale (siège), grossesse gémellaire, anomalie utérine, manque de liquide amniotique (oligoamnios), engagement précoce, …
  • Accouchement : durée (accouchement long), instruments (ventouses, forceps, spatules), présentation atypiques.
  • Torticolis, tonus et tension musculaire
  • Position prolongée sur le dos (transat, cosy, siège auto, …) :
  • Manque de stimulation : mouvements de la tête du bébé et positions toujours identiques, peu de temps d’éveil sur le ventre, faible niveau d’activité, …

 

Les déformations positionnelles touchent en priorité :

  • Les premiers-nés (primipare), les prématurés, les jumeaux
  • Les garçons : moins actifs que les filles du même âge et/ou souvent plus hypotoniques
  • Les enfants nourris au biberon : lié au manque de changement de position et non au mode d’alimentation. Pensez à changer de côté lorsque vous donnez le biberon !!

 

Comment s’installe une déformation crânienne ?

Le crâne d’un bébé est très malléable, les différentes pièces osseuses sont séparées par des sutures qu’on appelle aussi fontanelles. Cette malléabilité permet à bébé de pouvoir passer dans le bassin de la maman au moment de l’accouchement.

Les contraintes mécaniques pendant la grossesse, au moment de l’accouchement ou dans les premières semaines de vie vont parfois entraîner des déformations crâniennes. Les causes sont multiples nous l’avons vu.

Lorsque le cerveau de bébé grandit et augmente de volume, il vient « pousser » les os et cela modèle le crâne. Sauf si une suture n’est pas libre, sauf si un torticolis est présent, sauf si bébé est trop souvent dans la même position,…. Si 2 pièces du puzzle ne sont pas assez « souples » l’une par rapport à l’autre la croissance va se faire où cela est possible et entraîner des « bosses » là où la mobilité est possible.

 

Les conséquences :

« …certains estimant que ces déformations crâniennes se corrigent toujours spontanément. Ce n’est toutefois pas ce qui a été observé dans nombre de centres de neurochirurgie pédiatriques dont les policliniques ont été submergées de consultations pour ce problème. »

https://www.revmed.ch/RMS/2015/RMS-N-459/Malformations-du-crane-diagnostic-et-traitements

Sans traitement, certaines déformations peuvent s’atténuer, notamment dans les cas de déformations légères, sans restriction de mobilité au niveau du cou.

« Les cheveux cacheront la déformation… ». Certes les cheveux vont pousser mais la déformation sera là, toujours présente et avec des conséquences.

Les conséquences sont multiples :

  • Persistance d’asymétrie de la face.
  • Un mauvais drainage de la trompe d’eustache, favorisant les otites.
  • Asymétrie de l’articulation temporo-mandibulaire, c’est-à-dire la mâchoire, entrainant une mauvaise occlusion et donc un possible traitement orthodontique par la suite.
  • Compensation posturale (horizontalité du regard, répercussion sur les cervicales, une épaule plus haute,…) prédisposant à des adaptations vertébrales type scoliose.
  • Troubles de la vision.

 

Prévention, que faire ?

Tout d’abord la première chose que je conseille aux parents c’est d’être vigilant et attentif à la forme du crane de bébé en le regardant en « vue d’avion ». On ne regarde pas souvent son enfant sous cet angle, et c’est pourquoi je demande aux parents de le faire régulièrement. En cas d’asymétrie de consulter rapidement un professionnel formé pour la prise en charge des déformations. Observez le crâne de votre enfant, des chevauchements, des bombements, des bosses séro-sanguines mettent en lumière des compressions importantes que le crâne a subies au moment de l’accouchement. Si vous avez un doute, posez la question à un professionnel.

Ensuite ce qui va aussi avoir de l’importance c’est « est-ce que bébé a une position préférentielle ? ». Si bébé a très souvent la tête tourné d’un côté, ou est positionné en banane sur le côté, consultez !!

De plus, vous pouvez mettre des choses en place au quotidien :

  • Alterner le côté du biberon
  • Alterner les positions pendant les temps d’éveil
  • Favoriser la mobilité et la motricité (ne pas mettre d’arche de jeu au-dessus de bébé mais plutôt sur le côté droit ou gauche, poser bébé sur une surface plane et non incurvé comme un transat où sa mobilité est restreinte,…)
  • Pratiquez le portage physiologique
  • …..

Pour finir sur la prévention, je vous conseille de consulter un kinésithérapeute dès qu’un torticolis est diagnostiqué. L’inter-disciplinarité est essentiel, c’est pourquoi un ostéopathe spécialisé dans le traitement des déformations vous accompagnera au mieux.

 

Ostéopathe Bébé Pédiatrique Jonquières

 

Prise en charge en ostéopathie :

En ostéopathie nous travaillons dans la globalité, l’objectif est de remonter à la source du problème en travaillant sur la ou les causes de la déformation.

La plagiocéphalie est, entre autres, caractérisée par un mauvais alignement de certaines structures crâniennes et un ostéopathe formé pour travailler sur les déformations possède les compétences nécessaires pour améliorer la position, la mobilité de ces structures. Le traitement en ostéopathie permettra d’optimiser le potentiel d’autorégulation du corps, et de se remodeler avec la croissance.

L’ostéopathe est un praticien incontournable dans l’accompagnement à la naissance tant pour prévenir et prendre en charge les déformations crâniennes positionnelles du nourrisson, que pour préparer l’accouchement et le passage de bébé.

Je conseille aux futurs mamans de consulter un ostéopathe au cours de leur grossesse, puis lorsque bébé est là dans le premier mois de vie. Si une déformation est déjà présente à la naissance, ou une position préférentielle est présente, consultez au plus tôt, les chances de récupération dépendent de la précocité d’intervention, de l’âge de bébé, de la sévérité de la déformation, …

Le travail en ostéopathie pédiatrique se fait par des mobilisations douces et des petites pressions au niveau du crâne de bébé, du bassin, de son cou,… Le travail est doux et complet. Les mains se placent à des endroits précis, tout en douceur et dans le respect de l’enfant. Le travail sur une déformation crânienne peut être long parfois et demander plusieurs séances.

Évaluation et mesures

Je prends du temps pour expliquer aux parents la situation qui parfois ne se sont pas rendu compte de la déformation, je réponds à leurs questions, je les guide et les accompagne au mieux.

Une chose essentielle pour moi est l’état des lieux de départ.

Imaginez que le diététicien qui vous reçoit ne vous pèse pas, ou ne prenne pas de photos ou de mesures de votre tour de taille. Comment savoir que vous avez perdu du poids ? A la taille de votre pantalon vous me répondrez. Oui, certes, mais ce n’est pas vraiment représentatif.

Il faut objectiver et quantifier la déformation crânienne, c’est à mon sens un point essentiel pour mesurer l’évolution. C’est pourquoi je fais des mesures du crane de bébé, des photos, des tests précis.

 

déformation crânienne

 

Aujourd’hui j’aime travailler avec les tout-petits sur les déformations, je trouve ça fabuleux.

 

Je remercie aujourd’hui tous les parents qui m’ont fait confiance, mais surtout je remercie une grande dame Sylvie Lessard qui m’a tellement apporté professionnellement.

 

« Un grand merci surtout à vous pour votre travail professionnel ainsi que tous vos conseils 🙏 quand on voit le résultat on ne peut être que satisfait 😁 mais je voulais également vous remerciez pour votre temps, votre douceur et votre écoute. Shelsy se sent bien et adore travailler avec vous ! 👶😉 »  Maman de Shelsy qui est arrivé au cabinet à 1 mois avec une plagiocéphalie.

 

Sylvie LESSARD – Enseignement

https://www.revmed.ch/RMS/2015/RMS-N-459/Malformations-du-crane-diagnostic-et-traitements

Association Plagiocépahlie Info et Soutien (qui n’existe plus aujourd’hui)

© 2020 Création : Arome Agence de Communication Avignon